marker_green Patrimoine historique
Cliquez sur les titres pour voir les photos
- Remparts et douves
- La poudrière
- Le corps de garde
- Places et casemates
- Anse du Saillant

marker Patrimoine immobilier
Cliquez sur les titres pour voir les photos
- 12 maisons d’habitation La société en a confié la gestion au SIRES, organisme dépendant du Conseil Général de Charente Maritime.
- La Maison rose, siège de la Délégation Régionale de la Société des Amis de l’Ile d’Aix. La « Maison rose » comme les autres maisons dotées d’un étage, était une maison pour loger les officiers en poste sur l’île. Les Gourgaud ont habité la Maison Rose en résidence d’été de 1927 à 1959.
- La Maison du Belvédère Cette structure a été montée par l’ingénieur Polytechnicien M. Courbebesse qui était en poste sous le second Empire à l’Arsenal de Rochefort. Elle a été construite sur une maison appartenant à sa femme, une demoiselle Henri, qui l’avait reçue en héritage. Etant donc en poste à Rochefort, il lui était facile, même à l’époque, de prendre le bateau militaire (puisqu’il était ingénieur à l’Arsenal) qui ravitaillait la garnison de l’Ile d’Aix. Il passait donc une partie de ses vacances sur l’Ile et l’on suppose que pour surveiller la finition des travaux sur le Fort Boyard, dont il avait la charge, il avait fait monter cette structure qui lui permettait d’observer avec une longue vue. D’autre part, on peut être curieux de savoir pourquoi la partie sud de ce belvédère comporte une mention en grosses lettres « Jane’s tooth » (la dent de Jeanne), l’explication est la suivante : l’année de la construction, ce jeune ménage donna naissance à une petite Jeanne et lors de l’apparition de sa première dent et pour marquer cet événement, l’inscription a été portée, mais pourquoi en anglais ? Il semble puisque c’était en 1867 que vu le rapprochement de l’Empire Français avec la Couronne Britannique, le temps était, dans les milieux cultivés, de pratiquer l’anglais, c’était de bon ton. Nous pensons que c’est l’explication la plus plausible.

marker_orange Patrimoine hôtelier
Cliquez sur le titre pour voir les photos
- L’hôtel Napoléon Acheté par les Gourgaud dans les années 1930, rénové au cours des années pour promouvoir l’hébergement et la restauration des touristes sur l’île, vient d’être repris par un professionnel déjà possesseur d’un hôtel sur l’île de Ré, la SAIA restant propriétaire des murs. Les travaux de rénovation qui débutèrent en janvier 2010 ont permis de mettre à la disposition de la clientèle, à ce jour, une salle de restaurant, des salons de réception et un bar entièrement mis au goût du jour, ainsi qu’un jardin d’intérieur et 18 chambres avec un décor moderne et comportant tout le confort.