L’époque Gourgaud

Home » Histoire » L’époque Gourgaud

eg_depart_bateau
Napoléon à Sainte Hélène dictant ses mémoires au Général Gourgaud
Général Baron Gourgaud
le Général Baron Gourgaud 1815

Le Baron Napoléon Gourgaud descendant direct du Général Baron Gourgaud, un des compagnons de l’Empereur qui l’accompagna à Sainte Hélène, acquit à la fin des années 20 la Maison du Commandant de la place de l’île d’Aix où était descendu l’Empereur,  pour la transformer en Musée Napoléonien.

Par la suite grand amateur de chasses au Kenya et collectionneur de masques et d’objets d’Art premier, il créa également un Musée Africain sur l’île.

Pour l’île, “l’époque Gourgaud” fut totalement bénéfique. En dehors de ce que nous avons  indiqué dans “l’Historique” de la Société, le Baron et la Baronne Gourgaud acquérirent entre 1927 et 1949, plusieurs maisons dans le bourg, mises en location à des habitants de l’île afin de les y fixer. La Baronne, riche héritière américaine, née Eva Gebhard, participa généreusement aux anniversaires, mariages, communions et baptêmes, jusqu’à son décès  en 1959; sa porte restait toujours ouverte pour toutes demandes d’aide; les vieux Aixois, dont hélas  le nombre diminue d’année en année, le savent bien.

(de gauche à droite:  le baron Gourgaud, le maire de l’Ile d’Aix Eugène Croizier,  et Pierre Chanlaine)

Entre 1927 et 1949, les Gourgaud font l’acquisition des Maisons Rose et du Belvédère, et d’une douzaine d’autres maisons dans le bourg, mises en location à des insulaires aux revenus modestes afin de leur permettre de rester sur l’ile. Américaine et protestante, faisant preuve d’un grand esprit social, la baronne est toujours prête à répondre à une demande d’aide d’un insulaire et participe généreusement à la vie des Aixois. Dans les années 30, les Gourgaud achètent l’ex-hôtel Vial (auquel sera joint en 1946 l’hôtel des Bains qui le jouxte) pour aider au développement touristique de l’ile. 

Photo en 1932 

Dans le même but, ils apportent leur soutien financier à la Compagnie Maritime Charentaise créée en 1933 par Alphonse Viacroze, dit « l’armateur », pour assurer la liaison régulière avec le continent.

Très soucieux de la protection de la nature, iIs procèdent aussi à l’achat de l’Anse boisée du Saillant afin de préserver l’environnement et les caractéristiques uniques de ce site. 

Le baron Gourgaud, qui a été maire de l’Ile de 1933 à 1937, décède en août 1944. En 1949, à la demande du gouvernement de l’époque, son épouse Eva acquiert l’ensemble des fortifications, remparts et douves entourant le bourg, la Poudrière du Quai aux Vivres, les places et espaces verts, à l’exception du fort de la Rade, un patrimoine exceptionnel qu’elle entretiendra jusqu’à son décès le 14 juillet 1959.

Le Musée Napoléon, ainsi que le Musée Africain et d’Histoire Naturelle, qui regroupe souvenirs et trophées de chasse du baron en Afrique, deviennent alors propriétés des Musées Nationaux. La grande collection d’œuvres impressionnistes et d’art moderne est désormais répartie entre le Musée du Louvre, Beaubourg et le Musée d’Orsay.

    Le baron Gourgaud, par Manuel Angeles Ortiz (1923)       
Portrait de la Baronne Gourgaud - Centre Pompidou
Eva Gourgaud, née Gebhard par Henri Matisse (1924)

 La Société des Amis de l’Ile d’Aix (SAIA), quant à elle, hérite de la totalité du patrimoine immobilier

Le baron et la baronne Gourgaud laissent une empreinte indélébile sur l’Ile d’Aix. La passion, la détermination et la générosité avec lesquelles ils se sont investis pour le développement de l’Ile et la protection de ses atouts, mais aussi de son ouverture à la modernité, sont remarquables. Les Aixois et les Amis de l’Ile d’Aix ne l’oublieront pas.

Categories: